Projet Fraudes

Issu du projet FRAUDE, le carnet consiste à présenter les situations de fraude, à préciser ses modalités et à cerner les réactions qu’elle suscite dans la région transfrontalière entre la région parisienne, la Belgique ou le Luxembourg et l’Europe du nord, la région du Nord et ce depuis le XVIIIe siècle. Il consiste aussi à comparer les pratiques et les politiques frontalières des différents Etats (Belgique, France, Luxembourg) en tenant compte de la situation transmanche, de la frontière française de l’Est (Alsace). Grâce à la réunion de compétences diversifiées, le carnet s’interroge sur la réalité et sur les effets de la fraude et de ses dérivées (contrebande et contrefaçon) en situation transfrontalière entre le XVIIIe siècle et la formation de l’espace de Schengen, qui marque la suppression des frontières économiques internes à l’Europe. Il s’agit de tenter d’analyser l’impact de la fraude, d’évaluer l’ampleur du détournement de richesse et des inégalités qu’elle génère, appauvrissant les uns et enrichissant les autres, de préciser le poids des pressions qu’elle exerce sur les salaires des résidents de zones transfrontalières, et d’éclairer les positions des élites et des dirigeants face à la fraude (connivence – complicité) que suppose sa pérennité.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *